0
Témoignage

Adèle nous raconte

Adèle, 32 ans – Agent de voyages.

À l’époque, en couple avec un homme (je suis d’ailleurs toujours avec), je travaillais comme chef de produit chez un tour opérateur. J’étais en déplacement à l’étranger environ 5 à 7 semaines dans l’année.

En février 2012, j’ai été envoyée à Palma de Majorque pour élaborer un circuit touristique pour des clients.

Là-bas, j’ai fait une rencontre qui a marqué ma vie. Arrivée seule sur l’île pour 6 jours, j’ai posé mes valises dans un somptueux hôtel. Le premier matin, je me suis rendue à mon premier rendez-vous de travail. Je devais organiser une randonnée en jet-ski autour de l’île pour 8 personnes avec pique-nique sur banc de sable le midi.

Une fois sur place, j’ai été accueillie par le gérant, Miguel. Il m’a fait faire le tour de sa base nautique et m’a présenté Elvire qui en maillot de bain était en train de préparer les jet-ski. C’est elle qui allait organiser avec moi la journée de randonnée pour mes clients. J’ai de suite remarqué qu’elle n’avait aucun accent espagnol. Je lui ai alors demandé si elle était française. Elle m’a répondu que oui, qu’elle était d’Avignon mais que depuis 4 ans elle était saisonnière à Palma. Le feeling est plutôt bien passé. Elle était très pro, très souriante… Et franchement elle avait un corps de rêve. Première fois de ma vie que je ressentais un certain désir pour une femme !

Elvire était grande, fine, un peu garçon manqué. Elle avait un côté “Ruby Rose” : cheveux courts châtain, yeux verts, un corps athlétique (des abdos en béton), tatouée, une voix roque et douce à la fois. Elle ne m’a pas laissé indifférente… Mais à aucun moment je me suis dit qu’il pouvait se passer quelque chose. Je la trouvais simplement très belle.

À la fin de notre rendez-vous elle m’a laissé sur un bout de papier son numéro de téléphone afin que je puisse la rappeler avant mon départ pour finaliser l’excursion.

Déjeuner d’affaires.

La veille de mon départ, j’ai dîné avec elle dans le restaurant de l’hôtel ou je séjournais. Nous avons parlé boulot un bon moment, ça ressemblait à un déjeuner de travail très sérieux. Et puis au fil du repas, on a commencé à parler de nos vies respectives. Elle m’a d’emblée dit être lesbienne, elle assumait pleinement sa sexualité, ça la rendait belle. Elle était androgyne, un regard qui envoute. Elle était bourrée de charme, c’était troublant.

Elle était très cash et ça me plaisait. Elle m’a demandé si ça me tentait de passer ma dernière nuit sur l’île avec elle. Je voyais bien ou elle voulait en venir. Je n’avais pas le fantasme de coucher avec une femme. Disons tout simplement que ça me tentait juste de tester.

À l’époque, mon couple n’allait pas très bien, et c’était l’occasion de me distraire, alors j’ai accepté l’invitation. J’ai eu cette envie d’explorer cette partie de ma sexualité et découvrir quelque chose de nouveau. J’ai toujours eu écho que “coucher avec une autre femme c’était orgasmique”. Je voulais vérifier par moi-même. Et à 25 ans, avant de construire ma vie de famille, je me sentais prête à franchir le pas.

Nous avons rejoint ma chambre.

Nous avons commandé quelques consommations puis elle a pris le soin de me demander si j’avais vraiment envie de passer à l’action. La seule réponse que j’ai su lui donner c’est un langoureux baiser. Elle m’a alors emmené sur le grand lit kingsize, m’a déshabillé lentement… Elle avait ce regard aussi excitant que persécutant. Elle prenait le temps de parcourir mon corps d’abord avec ses mains, puis sa langue…

Pour que le corps démarre, s’envole, il me faut de longs préliminaires et un échange voluptueux. Avec Elvire c’était au-delà de mes espérances. Nous avons fait l’amour pendant plus de deux heures et demie avec une succession de trois orgasmes. Un record jamais égalé par un quelconque mec dans ma vie !! Comment cette femme a pu me faire jouir autant de fois en si peu de temps ? Une magicienne avec des doigts de fée…

Je la remercie d’avoir été ma première fois.

J’ai eu beaucoup de chance de tomber sur elle car j’aurai pu craquer sur une lesbienne qui n’aurait vu que par son propre intérêt et ne m’aurait pas aussi bien mise en confiance.

Elvire a été parfaite. Elle m’a aidé à sauter le pas, elle a été douce et rassurante. J’avais des peurs, des doutes, des appréhensions, mais elle a su me détendre et m’offrir un moment de plaisir unique et inoubliable. J’avais simplement besoin que quelqu’un me prenne par la main, me montre de quoi je suis capable et me donne cette tendresse indescriptible le temps d’un instant.

On dit qu’il n’y a pas de rencontre au hasard… Les rencontres les plus importantes ont été préparées par les âmes bien avant que les corps ne se voient. J’étais sans doute destinée à croiser son chemin !

Je n’ai jamais revu Elvire.

Nous avons chacune repris le cours de notre vie après notre douce nuit et nous ne sommes pas restées en contact. On savait toutes deux que c’était un oneshot. J’avais une grande attirance pour cette femme charismatique, j’avais même une certaine admiration. Mais j’ai eu peur. Peur que les sentiments débarquent alors que j’étais en couple avec mon copain. J’ai préféré couper les ponts rapidement avant de tomber en amour.

Aujourd’hui je suis mariée à mon homme et nous avons une petite fille de 18 mois. Mon mari que j’aime profondément n’a pas eu connaissance de cette aventure d’un soir. Je garderais ce secret pour toujours et je n’oublierais jamais le visage de celle qui parfois me manque. Je ne peux pas renier le fait que je pense souvent à Elvire, je rêve parfois d’elle, à ce qu’elle m’a offert il y a presque 7 ans déjà.

Je ne sais pas ce qu’elle devient, si elle habite toujours à Palma… Je ne connais même pas son nom de famille pour tout vous dire. Je n’ai d’elle qu’un simple prénom.

Une chose est sure, Elvire a marqué mon existence à jamais et restera la nana de ma vie !

 


Vous êtes homo, bi, hétéro ? Vous avez déjà eu une expérience avec une femme ?
Envoyez votre témoignage à
contact[@]elodiegarnier.com afin qu’il soit publié sur mon blog !

Ce que tu pourrais aussi aimer

9 Commentaires

  • Répondre
    Stéphanie
    5 janvier 2019 at 5 h 20 min

    Un témoignage magnifique qui nous démontre bien que la vie nous réserve parfois des surprises. On ne rencontre jamais les gens par hasard, j’en suis persuadée. Merci pour ce témoignage et qui sait peut-être qu’un jour Elvire va re apparaître !!

  • Répondre
    Rebe-K
    5 janvier 2019 at 7 h 58 min

    On a qu’une seule envie : que Adèle retrouve Elvir !!! Super témoignage que j’ai pris plaisir a lire !

  • Répondre
    Sandra
    5 janvier 2019 at 13 h 47 min

    Très beau témoignage qui sait peut-être qu’ elles finiront par se retrouver .

  • Répondre
    Marina
    5 janvier 2019 at 15 h 25 min

    Magnifique témoignage, la vie et ses surprises ….. Bisous

    • Répondre
      nanou
      31 janvier 2019 at 9 h 12 min

      c’est vrai…………

  • Répondre
    Émilie Fortin
    5 janvier 2019 at 23 h 17 min

    J’adore 👍🏼
    Quelle belle histoire.
    Comme quoi une seule rencontre peut changer le cours d’une vie…

  • Répondre
    Luce
    5 janvier 2019 at 23 h 21 min

    Adèle faut que tu retrouves Elvire !!
    Si tu penses encore à elle 7 ans apres c’est qu’elle a une sacrée place dans ton coeur. Pourquoi ne pas lancer un appel sur le
    Net ?

  • Répondre
    nanou
    28 janvier 2019 at 11 h 44 min

    je pense au contraire que la beauté de cette histoire et que justement elles ne se soient jamais revu…
    elle est présente dans ces pensées et aura marqué à jamais sa vie.
    magnifique témoignage…

  • Répondre
    Noelle
    9 février 2019 at 10 h 45 min

    C’est une si belle histoire narrant ces femmes heteros qui sont capables de d’éprouver du plaisir avec leur semblable. La découverte de la sensualité des femmes..

Laisser une réponse