0
Au fil des jours... Journal intime

Ce qui me manque le plus

sara derniere danse elodie garnier
J’ai tant aimé être aimée…

Sara n’était qu’un mirage. Je le réalise maintenant. Arrachée à mes amis à chaque nouveau voyage durant mon enfance, j’ai toujours eu l’impression que le Manque et moi avions, avec le temps, signé une sorte de pacte : L’absence des autres épaissirait chaque fois un peu plus ma peau jusqu’à ne plus ressentir de peine. Je croyais alors mon corps devenu imperméable aux larmes, il aura pourtant suffit d’un bout de femme d’1m60 pour faire voler en éclats ma théorie sur la question.

On m’a souvent prise pour celle que je ne suis pas, celle qui aime séduire, celle qui collectionne les conquêtes. C’est faux : j’aime aimer et tout autant l’être en retour.  Je suis une romantique : je n’ai eu que deux amours dans ma vie… avant que  Sara n’ouvre le troisième chapitre.

À vingt-huit ans, je réalise combien ce sont les sentiments que me renvoie la personne aimée qui me manquent. Il est dit qu’il n’y a pas de soi sans au moins l’ombre de l’autre. On aime être aimée, valorisée, soutenue. Le regard de l’autre est une drogue puissante. L’amour est finalement assez égocentrique :  l’autre est le miroir de la Reine dans le célèbre conte des frères Grimm : Ô Miroir, dis moi que je suis la plus belle.

Je pensais Sara parfaite pour moi.

Sara n’était pas mon genre de femme. Jeremy, mon meilleur ami, était surpris de notre histoire : “Qu’est-ce que tu peux bien lui trouver ?“. Cependant, Sara était ma bulle d’oxygène, mon rayon de soleil. Nous étions les deux seules reines d’un royaume que nous avions créé. L’intensité de notre connexion n’était pas quelque chose que j’avais connu auparavant. Notre fusion parfaite me manque encore aujourd’hui.

Lors de notre séparation, j’ai évidemment manqué de ses bras et de son odeur. Sara était magnétique. Elle avait cette habilité à créer le manque. Évidemment, elle en usait toujours de peur que je ne m’éloigne. Qu’importe ! Je me suis sentie vivante à travers nos délires, notre insouciance. Ça me rassurait quand elle partageait son admiration pour mes choix de vie, quand elle prouvait son amour par des gestes tendres, quand elle me regardait avec des yeux qui exprimaient son désir. J’avais ce sentiment de sécurité intérieure, d’apaisement : j’ai existé dans cette nouvelle vie, grâce à elle.

L’amour est un partage… Pour ma part, j’ai aimé veiller et prendre soin d’elle. J’ai été attentionnée, je l’ai aidé à surmonter ses peurs et à lui redonner confiance en elle. “Tu es mon ange gardien” me répétait-elle. Les anges sont invisibles, j’étais sa force infaillible.

Qu’est-ce que je l’ai aimé, bordel ! Mais toute réflexion faite, l’ai-je aimé pour les bonnes raisons ?

Je me suis perdue…

L’alcool ne rend pas dépendant. C’est l’ivresse qui est la plus dangereuse… C’est elle qui est attrayante. Elle est la lumière que le moustique fou cherche dans la nuit noire. J’ai cherché en Sara cette ivresse de vivre, celle d’un nouveau départ. Elle m’a façonné comme le potier façonne la glaise pour lui donner la forme du sublime vase. J’ai aimé être cette femme qu’elle a su éveiller en moi.

Bien que les mensonges, la trahison et la manipulation ont brisé la faïence de ma confiance intérieure, je me surprends aujourd’hui à me reconquérir, à me reconstruire et  à me reconnaître.

Il y a des jours entiers où ni son nom ni son visage ne font interruption dans mes pensées…
N’est-ce pas là le début d’un nouveau chapitre ?

Ce que tu pourrais aussi aimer

26 Commentaires

  • Répondre
    Clifford
    3 novembre 2018 at 8 h 44 min

    J’ai hâte de lire la suite de cette histoire ” magnétique ” et magnifique…

  • Répondre
    Aude S.
    3 novembre 2018 at 8 h 46 min

    En perdition de mots face à tes propos.. C’est tellement véridique ! Merci d’éveiller nos âmes en mettant des mots sur nos maux de Coeur. 😌

  • Répondre
    Mamee
    3 novembre 2018 at 9 h 22 min

    Je suis sans voix ce matin ,le choc de ce recit me renverse et me bouleverse,cela me renvoie a mon histoire ,….
    J’avance aussi doucement en me disant que certain jours elle n’apparaît pas dans ma tete et mon coeur, cela me fait du bien et mal a la fois…
    Marine etait mon “aimant sur le frigo”…😍
    Merci de ce temoinagne Elodie. Celui ci est poignant et ravive tous mes souvenirs.
    J’ai décidé comme vous d‘écrire mon histoire… Cela m’est necessaire ….

  • Répondre
    Magg
    3 novembre 2018 at 9 h 29 min

    Chère Elodie,
    J’aime la façon dont tu écris tes maux. Mais ce que j’aime par dessus tout c’est la justesse de tes mots et le respect que tu as pour celle qui t’a apparement brisé le cœur.
    Bravo ! C’est un exercice très difficile. Elle a de la chance d’être honorée de cette façon. Bonne continuation à toi.
    Magalie

  • Répondre
    Linda
    3 novembre 2018 at 10 h 52 min

    Elodie
    Ton recit es vraiment agréable a lire tu as une plume délicieuse hâte de te lire davantage je te decouvre peu a peu es c rst magique

  • Répondre
    Véro
    3 novembre 2018 at 11 h 23 min

    Magnifique j’ai moi aussi le manque de quelqu’un bout de femme d 157.elle reste dans mes pensees car elle est dans mon coeur.bravo Elodie

  • Répondre
    Suin
    3 novembre 2018 at 11 h 55 min

    Moi aussi j’ai envie d’aimer et être aimer en retour mes ses une belle histoire je suis pressée de lire la suite et quand on commence a lire l’histoire on a du mâle a se dire mince ses déjà finis enfete on a envie de continuer a lire tellement on vraiment plongée dedans en tout qu’à bravo pour le commencement j’ai hâte de lire la suite merci

  • Répondre
    Hélène
    3 novembre 2018 at 14 h 25 min

    C’est magnifique ! J’aime la douceur des mots. Ton histoire me renvoit à ma propre histoire avec infiniment plus de poésie.. la lecture est aisée, fluide et tellement plaisante.. une vraie bouffée d’oxygène !

  • Répondre
    Alexia Martinez
    3 novembre 2018 at 22 h 52 min

    Trop bien ce texte, mon préféré ! J’adore ce que tu fais Elodie ! Vivement le prochain article !!

  • Répondre
    humbert myriam
    4 novembre 2018 at 15 h 57 min

    Merci Elodie pour ce moment de partage. Ton écriture rend ton histoire captivante certainement aussi car elle
    ravive ma propre histoire… Je t’encourage à écrire encore plus , bonne journée

  • Répondre
    Coralie
    5 novembre 2018 at 8 h 37 min

    Quelle jolie histoire tu nous offres, hâte de savoir quel événement vous a séparé. Continue Elodie !

  • Répondre
    chamallow
    5 novembre 2018 at 23 h 49 min

    Je suis sure que tu manques terriblement à Sara…. Est-ce qu’elle a lu tes textes ?? Comment ne pas en tomber amoureux ?! C’est trop bien écrit 😍 Moi je rêverais d’avoir une copine qui me dit tout ça !!!!! 🏳️‍🌈♥️

  • Répondre
    Virginie Morgan
    6 novembre 2018 at 15 h 21 min

    Je surf sur votre blog depuis son ouverture et je me sens comme “chez moi”. J’aime lire vos textes, ils me rappelent une histoire que j’ai vécu, continuez comme ça Elodie, sans même le savoir votre histoire parle a beaucoup de femmes, je vous souhaite plein de succès.

  • Répondre
    Natasha Nyki
    9 novembre 2018 at 21 h 16 min

    J’adore quand tu parles de cette ivresse de vie. C’est tellement vrai, j’en suis accro… Jai tellement envie de la ressentir à nouveau… Besoin de sentir cette intensité et cette complicité entre deux femmes. J’en veux encore….. Sans parler du désirs brûlant qui émanent des corps enlacés sur le point de s’embrasser. J’adore ces moments magiques, sensuels et fantastiques. Hâte de rencontrer cette femme qui me fera rêver. Avec qui je serais ravie de conjuguer le verbe aimer. Merci Élodie de trouver les mots sur des sentiments si difficiles à exprimer
    👍😘

  • Répondre
    Flo
    12 novembre 2018 at 9 h 09 min

    Quel beauté texte 😍🤩
    Sara fait elle encore parti de ta vie ????
    J’ai hâte de connaître la suite. Quelle belle histoire d’amour malgré les douleurs que tu as l’air d’avoir subi.

  • Répondre
    Melissa
    13 novembre 2018 at 14 h 26 min

    Mon article préféré 😍

  • Répondre
    Alex Lacour
    13 novembre 2018 at 15 h 04 min

    Comme on dit ce sont les gens qu’on aime le plus et en qui on a le plus confiance qui nous blesse le plus. Tu fais partie de ces belles personnes qui malgré les douleurs, malgré la manipulation et la trahison arrivent à pardonner et à conserver une bonne image de ta bien aimée… malgré les balles que tu as pris en plein cœur. Tu verras un jour elle reviendra vers toi, c’est évident… mais il sera trop tard. Je te souhaite tout le bonheur du monde Elodie et d’être avec une personne qui te respecte et ne fait pas de mal.

  • Répondre
    Dorémifa
    14 novembre 2018 at 9 h 10 min

    Joliment écrit et décrit… On en ressent presque une infime partie en lisant ce texte. Au plaisir d’en lire davantage…

  • Répondre
    Valérie
    18 novembre 2018 at 7 h 50 min

    Ce texte est magnifique Elodie !! Tu es un exemple pour beaucoup de femmes sois en sure. Merci pour tes mots qui nous font du bien ! Sara a t’elle lu le livre avant la sortie ? Qu’en a t’elle pensé ?? Elle doit être fière !

  • Répondre
    Cindy
    20 novembre 2018 at 15 h 22 min

    J’aime vraiment tout ce que tu dis ça me fait extrêmement penser à ma situation mon meilleur ami aussi s’appelle Jérémy bon il n’a pas encore vu ma copine, donc il ne peut pas me dire qu’est-ce que tu lui trouves. Mais j’adore tes textes me fait penser à moi qui suit actuellement follement amoureuse 😍 d’une hétéro.

  • Répondre
    Alizée
    3 décembre 2018 at 10 h 02 min

    Garde votre histoire et vos plus beau souvenirs au fond de ton cœur pour avancer. Sara a marqué ta vie, on sent bien que tu as été meurtri par cette histoire d’amour. J’ai l’impression qu’elle t’a quand même beaucoup blessé 🤕 Tu guériras avec le temps ! Et elle elle te regrettera un jour au l’autre. Impatiente de lire le livre en entier !!

  • Répondre
    Maeva
    4 décembre 2018 at 17 h 10 min

    Qu’est ce qu’elle a fait Sara pour te trahir autant ? Olalala mais vous pouvez pas vous séparer !!!!!!! Non non 👎🏼

  • Répondre
    Virginie espada
    11 décembre 2018 at 16 h 48 min

    Même si il y a eu beaucoup de mal de fait, j’espère que vous finirez ensemble les filles !!! Une autre fin n’est pas envisageable !!! Énorme bisou à vous

  • Répondre
    Alexia
    15 décembre 2018 at 13 h 04 min

    Bonjour Élodie. C’est devenu pour moi un rendez incontournable de te lire le samedi matin. J’adore ce que tu fais. Tes textes me font vibrer.

  • Répondre
    Poupy
    20 décembre 2018 at 15 h 28 min

    Ton coeur se souviendra toujours de ta belle Sara… elle fera toujours parti de toi ! Comme tu feras toujours parti d’elle !

  • Répondre
    Sandy
    5 janvier 2019 at 9 h 57 min

    C’est fous comme je me vois en toi j’ai eu que deux amours dans ma vie et j’ai comme une Sara qui a surgi un beau jour. Elle n’a pas d’hommes heureusement pour moi. Elle est seule, hétéro, on a des autres problèmes genre elle a avouer être avec moi à sa maman (je ne peux pas aller chez elle), la copine de mon frère me gâche la vie parce que c’était une amie à elle. Pleins de choses du style. Et je me demande toujours à quel moment elle repartira avec un gars 😱😱😱😱😱😱😱😱😱 enfin je te comprends un peu

Laisser une réponse