fbpx
témoignages

Emmanuelle nous raconte

Manue, 40 ans – Paris.

Moi c’est Emmanuelle, la quarantaine, une vie mouvementée. Je suis intermittente du spectacle et pars sur les routes une bonne partie de l’année. J’étais en couple à l’époque avec Antoine, un ingé son avec qui je venais d’acheter un appartement à Paris 17.

Tout se passait bien entre nous, nous étions heureux et nous avions un petit garçon de 15 mois quand ma vie a pris un autre tournant ! C’était un soir comme un autre, je travaillais sur un spectacle musical quand j’ai croisé le regard de cette femme. Tiphaine était responsable sécurité-sûreté dans cette salle de concert. Elle était grande, charismatique, autoritaire et je crois que c’est ça qui m’a tout de suite plu.

Tiphaine est venue me voir avant le concert pour se présenter et faire un brief sur la sécurité avant l’ouverture des portes au public. Elle m’a donné son numéro pro au cas où j’aurais besoin de la joindre dans la soirée. De suite, j’ai senti quelque chose se passer en moi, j’avais qu’une envie : la revoir !

Le coup de foudre.

Ce n’était pourtant qu’une inconnue, mais j’ai immédiatement senti une attirance très forte par cette femme de manière totalement irraisonnée. J’étais comme hypnotisée. C’était une sensation totalement nouvelle pour moi. La nuit suivante, j’ai tellement pensé à elle, que je lui ai envoyé un SMS. Tout est parti de là…

J’étais pourtant très heureuse dans ma vie, mais je suis très vite tombée amoureuse de Tiphaine. Je n’ai rien contrôlé, tout est allé très vite. Avant cette rencontre inattendue, il m’était impensable de tromper mon mec et encore moins avec une femme. JAMAIS je n’aurais imaginé être attirée par une nana, je me pensais 100% hétérosexuelle, j’étais sure de moi. Ce fut un très gros chamboulement.

Je suis devenue accro à elle.

J’ai entretenu une relation secrète avec cette femme alors que j’avais un petit garçon, j’étais pacsée à Antoine et propriétaire. Je ne voulais pas sortir de ma zone de confort pourtant à ce moment-là je savais que c’est ELLE que j’aimais plus que tout. C’était intense, magique, si grand, si beau avec elle. Tiphaine était très affectueuse, elle était très romantique avec moi. C’était le genre de femme que tout le monde aimait, elle était solaire, charismatique, gentille, généreuse et elle avait cet humour décapant. C’était la femme parfaite !

Ma “double vie” a duré 2 ans jusqu’à que mon conjoint découvre des échanges SMS enflammés sur mon portable lorsque je dormais. Je n’ai pas eu d’autres choix que d’assumer mes actes. Je m’en suis beaucoup voulu. Il m’a pardonné à condition que je quitte définitivement Tiphaine, ce que j’ai fait, pour ne pas perdre tout ce que j’avais. Je culpabilisais pour mon fils, et je ne me voyais pas annoncer mon changement de cap à ma famille et belle-famille.

Je me suis longtemps voilée la face.

Antoine et moi avons tenté de recoller les morceaux. J’essayais de me convaincre que c’était lui l’homme avec qui je devais finir ma vie. Je faisais beaucoup d’efforts pour le reconquérir alors qu’au fond de moi, j’étais encore très amoureuse de Tiphaine. J’étais complètement perdue, mais je ne montrais rien à personne. J’ai tenu comme ça quatre ans à combler le vide en travaillant d’arrache-pied pour fuir mon quotidien. J’avais besoin de montrer lors des repas de famille que nous étions un couple uni. Je voulais que l’on ait de nous une image de couple heureux. Hélas,  je suis ensuite tombée en dépression en mettant tout sur le dos de la fatigue.

Mais les années ont passé et c’est Antoine qui a fini par prendre la décision de partir malgré l’amour qu’il me portait. Il a tout fait pour que ça fonctionne, mais je crois qu’il savait au fond de lui que j’aimais encore Tiphaine même si j’affirmais toujours le contraire. Cette histoire nous a abîmés et je le regrette profondément. Tout ça m’a fait prendre conscience qu’un coup de foudre peut s’abattre sur n’importe qui au moment où l’on s’y attend le moins et qu’il faut savoir écouter son cœur.

Des regrets de jeunesse.

La passion amoureuse reste, pour les personnes qui l’ont connue, l’une des expériences les plus déroutantes, mais aussi les plus belles de leur vie. Il paraît que l’on vit qu’une seule fois dans sa vie la passion, la vraie, celle qui vous retourne et vous marque à jamais. Avec le recul, je m’en veux de ne pas avoir donné de chance à cette histoire car elle me laisse un goût d’inachevé même neuf ans après.

Après ma séparation, j’ai eu deux relations amoureuses avec des femmes, mais ça n’a pas fonctionné. Je crois qu’au fond de moi, je n’ai jamais réussi à oublier Tiphaine…

 


Vous êtes homo, bi, hétéro ? Vous avez déjà eu une expérience avec une femme ?

Envoyez votre témoignage à contact[@]elodiegarnier.com afin qu’il soit publié sur mon site !

Retrouvez tous les autres témoignages ici.

PAS DE COMMENTAIRE

    RÉPONDRE