fbpx
témoignages

Laëtitia nous raconte

Laëtitia, 39 ans – Agent escale ferroviaire.

Je suis une femme mariée depuis 16 ans avec l’homme avec qui j’ai construit ma vie de famille. J’ai rencontré Rudy à l’âge de 18 ans ça a été très vite le grand amour. A 20 ans on s’installait ensemble, à 23 on se mariait et à 24 et 26 j’étais maman. Nous avons vécu de belles années tous les quatre, des moments heureux. Nous avons la chance d’avoir deux beaux garçons âgés aujourd’hui de 15 et 13 ans. Mon dernier fils a une maladie génétique qui a bouleversé notre quotidien lorsqu’elle s’est déclarée quand il avait 8 mois. Depuis nous sommes des parents bienveillants, protecteurs et cette épreuve nous a beaucoup soudé mon mari et moi.

Il y a 5 ans, nous sommes partis au sport d’hiver.

Mes fils adorent skier avec leur papa, moi n’étant pas très sportive je passe mon temps à me balader dans la station, à découvrir les petites boutiques de montagne, à préparer les repas pour les garçons au chalet que nous louons chaque année à Val Thorens.

Un matin je suis allée chercher du pain et devant la boulangerie il y avait cette femme assise sur un banc, tenant son chien en laisse. Un chien ÉNORME !! Un Saint Bernard pour être plus précise. Étant une amoureuse des animaux, je me suis approchée pour le caresser. J’ai échangé quelques mots avec cette femme. Elle était très jolie, blonde cheveux longs, un sourire magnifique, une trentaine d’années tout au plus. Nous avons parlé une bonne dizaine de minutes puis je suis rentrée.

Deux jours plus tard, j’ai recroisé cette même femme dans un restaurant de la station. J’étais avec mon mari et mes deux fils pour diner en famille. Elle était à quelques tables de la mienne avec deux autres femmes, probablement des amies, je ne sais pas. Quand elle m’a vu arriver, elle m’a dit bonjour spontanément. Je l’ai timidement salué de la main. Mon mari m’a alors demandé si je la connaissais. Je lui ai alors répondu que j’avais simplement papoté avec devant la boulangerie l’autre matin.

Pendant toute la soirée cette femme m’a fixé du regard me lançant de beaux sourires. C’était très déstabilisant mais pas forcément désagréable. Je me suis posée un tas de questions, je me suis fait des films comme pas possible “Est-ce qu’elle me drague ?, “Pourquoi cette situation me perturbe tant ?”.

Nous sommes rentrés au chalet et cette femme a hanté mon esprit toute la nuit. Un truc inexplicable s’est passé en moi, une révélation ? Je ne sais pas. Ce que je sais c’est que le lendemain pendant que les garçons skiaient, j’ai fait tout le tour de la station en espérant la recroiser. Malheureusement les vacances se sont achevées sans que je n’ai eu le temps de l’apercevoir à nouveau, ni même de connaître son prénom.

J’ai beaucoup pensé à cette inconnue.

Et je n’ai d’ailleurs jamais oublié son visage. Avec le temps j’ai repris ma vie de femme et de maman à temps complet. Seulement il y a un an, j’ai rencontré une femme au travail qui est ouvertement lesbienne et qui est mariée à une femme. Nous nous entendons très bien, elle ne sait pas que j’ai une forte attirance pour elle, et je n’ose pas le lui dire par peur que cela soit réciproque (ça chamboulerait tout). Et puis je me dis qu’elle est mariée et que c’est une collègue… je ne veux pas qu’il y ait de malaise au boulot.

Le problème, c’est que je pense à elle très souvent (elle hante mes pensées), je la désire, je crois même que j’en suis tombée amoureuse ! Parfois j’ai du mal à accepter ces nouveaux sentiments qui m’envahissent… Mon mari ne se doute de rien, même si il y a quelques années je lui ai parlé de cette attirance pour cette femme que j’avais croisé au ski. Il m’avait alors répondu à l’époque que c’était “juste” un fantasme de nana et que ça me passerait.

Rudy est un mari aimant, un très bon papa, je n’ai rien à lui reprocher. Je l’aimerais toujours, c’est le père de mes fils mais aujourd’hui je me sens à une place qui n’est plus la mienne. Même si c’est dur à accepter, les hommes ne m’attirent plus du tout à ce depuis un bon moment déjà… J’aime les femmes. Je passe probablement à côté de ma vie, c’est même certain. C’est ce que je me dis chaque matin, mais je n’ai encore pas le courage de tout quitter… je préfère me convaincre que ma vie est ici au lieu de faire face à un échec… avec la peur d’être LA responsable d’une famille qui se divise.

 

 


Vous êtes homo, bi, hétéro ? Vous avez déjà eu une expérience avec une femme ?

Envoyez votre témoignage à contact[@]elodiegarnier.com afin qu’il soit publié sur mon site !

Retrouvez tous les autres témoignages ici.

8 COMMENTAIRES

  • Karine Sanchez
    14 novembre 2018 à 7 h 41 min

    Chère Laetitia,
    Je comprends votre situation, votre histoire me touche énormément, je suis moi-même passée par là.
    J’ai 44 ans et je suis restée mariée 19 ans avec le papa de mes enfants.
    Pendant trois ans j’ai fait semblant, essayant de me convaincre également que ma vie était cette vie là. J’avais peur du regard des autres, celui de notre famille, nos amis… et puis un jour j’ai eu une discussion avec ma fille de 21 ans. Elle m’a dit “Maman si tu n’est pas heureuse, part”. J’étais pas forcément malheureuse avec mon mari, je n’étais juste pas à 100% moi même. Ça a été le déclic, je l’ai quitté… et même si ça a été très dur je ne me voyais pas me mentir encore, lui mentir, leur mentir… Chez-vous ! Ne soyez pas rempli de culpabilité, nous n’avons qu’une vie et vos fils veulent surtout voir leur maman épanouie. Je vous envoie plein d’ondes positives, si vous voulez échanger en privé, ce sera avec plaisir. Bon courage.
    Karine

    RÉPONDRE
  • Patruino Stéphanie
    14 novembre 2018 à 9 h 58 min

    Chère Lætitia,

    Votre histoire me touche car elle ressemble sensiblement à la mienne, j’ai moi-même vécue avec le père de mes enfants pendant 17 ans avant de trouver le courage et la force d’assumer la personne que je suis réellement.
    La peur ne fait pas avancer bien au contraire, il faut juste trouver le bon moment pour vous affirmer et ne pas la laisser décider de votre destin et de votre vie.

    Bon courage à vous et bonne journée.

    Stéphanie
    Cela ne s’est pas fait sans mal mais aujourd’hui je suis une maman comblée et une femme heureuse qui a trouvé sa moitié, la femme de sa vie.

    RÉPONDRE
  • Sabrina
    14 novembre 2018 à 13 h 53 min

    Courage Laetitia !! Même si ça fait mal, votre mari mérite de savoir la vérité… vous vous sentirez libre une fois que vous aurez pris votre envol !

    RÉPONDRE
  • Laurie
    15 novembre 2018 à 15 h 06 min

    Salut Laetitia !! Ce n’est pas bon de te convaincre de certaines choses, la réalité te rattrapera un jour ou l’autre. Je parle en connaissance de cause. Je pense que ce qui t’effraie c’est le regard des autres, celui de tes fils et peut être la peur de sortir de ta zone de confort. Tout ça ça fait peur je te l’accorde mais une fois le cap dépassé tu peux pas t’imaginer à quel point ça fait du bien d’être LIBRE ! Si tu expliques bien les choses à tes fils ils comprendront… courage à toi

    RÉPONDRE
  • Agnès renard
    3 décembre 2018 à 16 h 10 min

    Tu penses certainement que c’est la meilleure solution pour tes fils mais crois moi la meilleure solution n’est pas de rester pour mais d’être qui tu es et vivre la vie que tu veux avoir. Tes fils ne veulent qu’une chose c’est de voir leur maman heureuse. Sois courageuse, ça va aller ! Bon courage

    RÉPONDRE
  • Eloïse
    11 décembre 2018 à 17 h 11 min

    Wahouuuuu j’adore ton histoire !!!

    RÉPONDRE
  • Marina
    5 janvier 2019 à 15 h 24 min

    Ton témoignage me bouleverse , courage à toi
    bisous..

    RÉPONDRE
  • samira 2018
    20 mars 2019 à 0 h 25 min

    je suis hétéro a 100/100 marie sa fait 18mois jamais une femme ma toucher mais…….. je fantasme de le tenter une 1er experience avec une lesb ou bi mais dominante une vrais domainante ce fantasme me tue

    RÉPONDRE

RÉPONDRE